fbpx
R-Performance
Reprogrammation Auto - Moto - Camion - Quad - Buggy - Tracteur

Pop and Bang

Le Pop and Bang, aussi appelé Crackle Map, consiste à modifier la cartographie de votre véhicule afin de créer une détonation dans l’échappement au moment où votre pied va lâcher la pédale d’accélérateur. Quand vous laissez couler, ou quand vous changez de rapport, ça fait donc ‘poc poc poc’ dans votre échappement.

Concrètement, ça consiste en quoi ?

Rappelons tout d’abord comment fonctionne une moteur essence 4 temps. La soupape d’admission s’ouvre pour laisser entrer l’air dans le cylindre en même temps que l’injection d’essence se fait, puis la soupape d’admission se ferme. La compression du mélange ajoutée à l’étincelle créée par la bougie va faire exploser le mélange air/essence, puis la soupape d’échappement va s’ouvrir pour évacuer les gaz d’échappement, et se refermer. Et ainsi de suite… Bon, dans la vraie vie, c’est un peu plus compliqué, mais c’est le principe de base !

Afin de créer les détonations dans l’échappement, il faut donc que l’explosion se produise plus tard, au moment où la soupape d’échappement est ouverte. Le mélange air/essence n’est pas complètement brûlé et fini donc sa phase de combustion entre votre soupape d’échappement et votre collecteur. et ça fait poc poc poc !

J’ai déjà entendu ca quelque part…

Eh oui ! Ce système existe déjà depuis longtemps sur les voitures de rallye, type Subaru, Mitsubishi ou Ford Cosworth. Et ça s’appelle le bang bang, ou l’anti-lag system. Comme son nom l’indique, en rallye, on continue d’injecter de l’air et de l’essence pédale relâchée dans le but de continuer à faire tourner le turbo, afin de réduire le temps de réponse de celui-ci (appelé lag) lorsqu’on remet les gaz et que l’on veut repartir ASAP (as soon as possibeule = fissa pour les novices)

Bah oui, en rallye faut aller plus vite que les autres pour gagner ! A la différence près que les voitures sont révisées très régulièrement, et les éléments mécaniques ne sont pas prévus pour durer aussi longtemps que sur une voiture de série (ex: 1500 kms pour un turbo sur une Megane N4) !

Donc mécaniquement, quels risques ?

Premier élément à prendre en compte : la température dans l’échappement va fortement augmenter suite à la combustion, donc il vaut mieux ne pas réaliser cette opération sur une voiture catalysée, au risque de fortement endommager votre catalyseur.

Pour le reste, il y a deux écoles:

Certains vous diront que cette combustion tardive ne se faisant que lors de bas régimes et sur des laps de temps assez court généralement, il n’y a donc aucun risque sur la mécanique de votre véhicule.

D’autres préparateurs quant à eux, vous alerteront sur les dommages que peuvent créer sur le plus long terme ces détonations non contrôlées, sur des éléments tels que vos soupapes, votre collecteur d’échappement, ou encore votre turbo.